Des Roms, des fourches et de la bière…

Salut à toi, petit lecteur curieux ! Je reprend sur le TESGC dans quelques instants, mais d’abord, un petit apparté en mode « Euh, what il est le fuque ? » sur cette histoire de camps de Roms expulsés manu militari par les habitants d’une cité de Marseille. Bon, soyons franc, je reste prudent sur le sujet, essentiellement parce que l’information est à priori la même dépêche AFP qui tourne en rond sur les ondes depuis ce matin. Si je vais tâcher de ne pas verser dans un jugement moral apriori qui n’aurait aucun sens, je vais quand même, parce que je suis comme ça, chafouin, soulever une ou deux questions qui m’interpellent un peu sur les bords. D’abord, les habitants ont eux-même « expulsés« , « chassé« , « fais fuir« , voire « repoussé » les malheureux habitants d’un camp de Roms qui créchait du coté de leur cité, et auquel était imputé une dégradation visible des conditions d’hygiène et de vie dans le quartier, ainsi que de nombreux actes de petite délinquances, dont on imagine bien, pour des populations modestes à quel point cela peut être contraignant et dur à vivre. Outre cette expulsion à priori « pacifique », « les habitants » auraient benoîtement « mis le feu » au campement, une fois ses occupants enfuis. Euh, moi, je sais pas vous, mais quand j’y pense, c’est plus fort que moi : j’ai en tête l’image d’une foule de type « BURN THE WITCH!« , avec force fourches, torches enflammées et exclamations rurales mais bucoliques qui sort du village en gueulant.

Cela étant posé, les Roms sont partis, comme ça, azy, total respect man, parce qu’on leur a gentiment demandé ? Je veux bien croire qu’il s’agisse d’une population qui, dans son pays d’origine (la Roumanie) a l’habitude d’être mis au ban de la société, voire poursuivie par de sympathiques brigades néo-nazie qui prennent un malin plaisir à les tabasser ou à les tuer selon l’humeur du moment (et ce, avec la complicité plus ou moins grande des institution de l’État local, même si ni l’Onu ni Viviane Reding ne s’en offusquent autant que de l’intervention d’une demi-brigade de CRS en France, l’Europe est décidément bien faite) mais quand même… je m’interroge un peu sur la valeur donnée de « pacifisme » nécessaire. Sans préjugé des habitants, le contexte pourrait laisser penser par exemple à l’intervention d’une bande de dealers munie d’AK-47 débarquée de sa cage d’escalier par ras-le-bol de ces présences qui attiraient peut-être la police et nuisait à leur commerce. Et même, si on considère qu’il s’agit bien d’une association de riverains excédés, bons citoyens, et un peu portés sur la torche, qu’auraient-ils fait si, en réponse à leurs demande « pacifique », les roms avaient opposés un « niet » velu ? La situation se serait-elle réglée à coup de fourche dans la margoulette ou ils seraient tous rentré faire une partie de tarot en buvant du pastis (1) ?

Deuxième grosse question : la police était selon les premiers témoignage présente sur place. Elle n’est pas intervenue devant « la résorbtion amiable et pacifique du contentieux« , et n’a pas non plus trouver matière à agir, aucune infraction n’ayant été constatée selon elle. De la part d’un corps de métier qui fait une partie de son beurre grâce au fait qu’il n’est guère possible de ne commettre aucune infraction à aucune loi autrement qu’en restant 24h sur 24h enfermé dans une cave obscure (3), c’est assez surprenant. Je suis presque sûr qu’il n’est pas autorisé en France de faire un feu de joie avec les possessions matérielles d’autrui, fus-ce-t-il un Rom, et donc un citoyen (européen) de ixième zone. Je suis par contre certain qu’en aucun cas la loi française ne permet à une association de citoyen de prendre en main l’expulsion d’un groupe de Roms (ou de prendre en main toute pérogative du pouvoir judiciaire). Ce n’est pas parce que le juge rend une justice au nom du Peuple Français que le peuple français est autorisé à exercer le dit pouvoir judiciaire tout seul. Un peu comme le politicien. Il vote et gouverne au nom du Peuple Français, c’est pas pour autant qu’Hubert Dupont est autorisé à ouvrir son claque-merde en pleine assemblée nationale, il faut avoir été élu pour avoir ce privilège (4).

Je vais essayer de trouver ultérieurement les textes de loi qui régulent les procédures d’expulsions (je crois que le terme exact est « mesures d’éloignement », puisqu’on ne peut pas vraiment expulser un membre de l’Union Européenne et qu’expulsion à coup de pied au cul, ça fait pas très politiquement correct), mais à priori ça doit être soit de la compétence du Préfet local (donc une décision administrative) soit de celle d’un juge (transmise au préfet dans ce cas, qui de toute façon met en oeuvre « la mesure d’éloignement ») saisi d’une plainte. Merci Service-public.fr !! 🙂 Voilà, c’était mes questions chafouines. On verra bien ce qu’il en sortira une fois qu’une dose de journalistes seront venus mettre leurs gros sabots à clous dans les plates-bandes locales.

(Pour les fous furieux que cela intéresse : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=EB003BBD4EB3ABAF8869231CE7F65CEA.tpdjo06v_3?cidTexte=LEGITEXT000006070158&dateTexte=20120928 . Livre V et sections suivantes. Merci, Légifrance.fr !!)

Cordialement (j’ai pas oublié le TESGC), Amadev.

(1) Attention : ceci n’est pas un cliché.J’aime bien jouer au tarot (et boire du pastis aussi ^^)

(2) Est-ce à dire que dans le cas d’un règlement non pacifique de la chose, elle aurait bougé ? Et dans quel but ? Pour séparer les belligérants éventuels (et par le fait expulser les Roms pour agression ?)

(3) Regardez Natacha Kampuch. 24 ans et aucune contravention !

(4) et si nos dignes représentants nationaux sont les plus méritants des membres de notre belle communauté nationale, je m’inquiète un peu à l’idée que Nadine M. Jean-François C. ou Gilbert C. puissent être compris dans cette acception qui me semble du coup un brin douteuse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s